Un peu partout en France, des centaines de milliers de citoyens se mobilisent pour améliorer le quotidien de leurs compatriotes, comme le font depuis longtemps les mutuelles.

L’association Colosse aux Pieds d’Argile, née en 2013, a pour objectif la prévention des abus sexuels dans le milieu du sport. Son fondateur, l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, fait depuis 2013 le tour des clubs sportifs amateurs pour sensibiliser enfants, parents et éducateurs aux risques de la pédocriminalité et du harcèlement en milieu sportif.

Il lui a fallu dix-huit ans. Dix-huit ans pour parler de ce qu’il a vécu entre 12 et 16 ans. Dix-huit ans pour surmonter le traumatisme et porter plainte contre son agresseur. Du procès, qui se conclut par une condamnation à dix ans de prison, Sébastien Boueilh en retire une certitude: pour que la honte change de camp, il faut parler, briser l’omerta et assurer la protection des enfants.
«Ce n’est pas parce qu’on est costaud qu’on est sur des bases solides»
Le monde du sport n’est pas épargné par les affaires de pédophilie. Depuis quelques années, des sportifs de haut niveau dénoncent les violences sexuelles qu’ils ont vécues, et font condamner leurs agresseurs. L’association Colosse aux pieds d’argile intervient dans les clubs sportifs amateurs, auprès des enfants et adolescents licenciés, de leurs parents et des éducateurs « sans chasse aux sorcières».

L’objectif ? Faire de la prévention

Aidé de nombreux professionnels (avocats, policiers, psychologues, etc.), Sébastien Boueilh témoigne de manière pédagogique et sensible de son parcours, des conséquences de ses viols et de son combat. L’équipe des Colosses distribue alors des livrets destinés aux enfants de 5 à 15 ans, ainsi que des guides encadrants à tous les professionnels œuvrant dans le domaine de l’enfance.

Avec deux antennes régionales (Occitanie et Centre Val de Loire) et une antenne en Argentine, l’association est un acteur majeur dans la  prévention de la pédocriminalité; elle a signé plusieurs conventions avec des fédérations sportives, et a présenté en novembre 2018 au ministère des Sports une proposition de loi visant à contrôler et filtrer les bénévoles du mouvement sportif déjà condamnés pour des agressions sexuelles.

Briser le silence

«Dans le milieu sportif, et notamment dans le haut niveau, le silence est assourdissant», observe Sébastien Boueilh. «Le pouvoir libérateur de mon témoignage, en tant qu’ancien rugbyman victime de viols et désormais résilient, donne du courage à toutes les victimes murées dans le silence et rongées par la culpabilité » ajoute-t-il. Lors de ses interventions, il reçoit souvent des témoignages : en 6 ans de combat, ce sont plus de 3 000 personnes qui ont témoigné de ce dont elles ont été victimes ou témoins. Les victimes sont alors prises en charge par l’association, écoutées, accompagnées et orientées vers des consultations psychologiques gratuites et une aide juridique.

Également organisme de formation, Colosse aux pieds d’argile forme éducateurs et animateurs à recevoir la parole des victimes, à l’identification des situations compromettantes, à la connaissance des lois et des obligations légales, pour qu’eux-mêmes puissent être acteurs de prévention. Soutenue par la section Landes de la Mutuelle de France Unie via le fonds de dotation de la mutuelle, l’association poursuit donc ses actions de prévention à l’international, auprès des jeunes sportifs.

À ce jour, ce sont plus de 165 000 enfants et 10 000 clubs qui ont été sensibilisés et 1 300 victimes accompagnées.

 

LES CONSEILS DE SÉBASTIEN BOUEILH

S’il existe une grande variété d’actes de pédophilie, dans 94 % des cas l’agresseur fait partie de l’entourage de la victime, et ses abus, ordinaires et silencieux, ne sont pas reportés aux autorités 9 fois sur 10.
L’Association lutte pour protéger les enfants dans tous les domaines de la vie quotidienne, sensibilisant aux risques pédophiles notamment en milieux sportifs.

Ce qu’il faut leur rappeler :
// Dis bonjour au coach en lui serrant la main ou par un “tchek”, pas par un bisou
// Ferme bien les portes au moment de la douche et ne laisse aucun adulte t’y accompagner
// Si tu as besoin d’aide dans les vestiaires, demande à plusieurs adultes de t’accompagner, pas à un seul
// Fais signer une autorisation à tes parents si tu dois être pris en photo avec un adulte
// Si un adulte te raccompagne en voiture, assieds-toi à l’arrière et définis un point de rendez-vous où il te déposera ou viendra te chercher
// Montre les sms à tes parents si tu écris à ton coach, et n’envoie jamais de photo de toi
// Si tu te sens mal à l’aise avec un adulte, parles-en à tes parents. S’il fait des choses qui te gênent, il est coupable : pas toi !

Bonne Santé Mutualiste N° 86, Juillet-Août 2019

Share This