Alors que l’on fait des campagnes de prévention sur les IST, Infections Sexuellement Transmissibles chez les jeunes, les plus de 50 ans sont, eux aussi, touchés par le phénomène. Le nombre de seniors touchés par les IST ne cesse d’ailleurs d’augmenter.

Aujourd’hui, on vit plus longtemps et en meilleure santé. Avoir une vie sexuelle à 65 ans est donc devenu quelque chose de tout à fait normal. Comme les jeunes, les seniors ont une vie sexuelle et ont des comportements sexuels à risques. Héritiers d’une génération venue des années 60 ils ne se sentent pas vraiment concernés par le préservatif ou par un risque sexuel potentiel et comme les femmes ne sont plus exposées à la grossesse, ils n’utilisent plus le préservatif comme moyen de contraception.
Pourtant, le risque est réel.
Pour conséquence, une flambée des IST comme les blennorragies, la syphilis, mais aussi des infections plus graves dues à des virus comme ceux des hépatites ou du sida, le VIH. En 10 ans, la proportion des plus e
50 ans parmi les découvertes de séropositivité est passée de 12% à 20% *. L’âge constitue, en lui-même, un facteur de risque de transmissibilité du VIH : en cause, entre autres, une plus grande perméabilité du col de l’utérus, une moins bonne réponse aux traitements, et une absence de dépistage. À niveau de risque égal, une personne de plus de 50 ans a plus de probabilités d’être contaminée, et moins de probabilités d’être dépistée. Il est donc important d’en parler à son médecin, de penser à la prévention et aux dépistages !

En savoir pluswww.info-ist.fr , sidaction.org

Share This