Plus que jamais indispensables, les contrôles de l’audition et la prise en compte par le patient de sa perte auditive peuvent éviter plus tard un déclin cognitif accentué.

On estime que d’ici 2050, plus de 900 millions de personnes – soit une personne sur 10 souffriront de déficience auditive incapacitante, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

La perte auditive faible toucherait 65% des malentendants, 30% seraient atteints moyennement et seulement 5% pour une surdité sévère et profonde. Un tiers seulement des personnes est âgé de plus de 60 ans, et la majorité est soit en âge de travailler soit encore en scolarité. En effet de plus en plus de jeunes sont touchés par une surdité précoce due essentiellement à l’écoute de la musique à des niveaux sonores trop élevés.
Par ailleurs, la perte auditive est souvent graduelle et s’installe doucement, en conséquence (outre le renoncement aux soins) les malentendants attendent en moyenne une décennie avant de tenter de se soigner. Aujourd’hui seulement une personne  malentendante sur cinq seulement utilise un appareillage auditif.

Seulement un Français sur deux fera contrôler son audition au cours de sa vie. Un constat effarant lorsqu’on connaît tous dans son existence des stress auditifs, parfois violents et douloureux, qui peuvent aboutir conjugués aux atteintes de l’âge, à la presbyacousie.
Autrement nommée surdité lentement évolutive, elle entraîne également une accélération du déclin cognitif. En effet, le malentendant, dans l’effort pour isoler et analyser les sons, mobilise son lobe pariétal, zone du cerveau normalement dédiée au traitement des informations à court terme. Cette perte cognitive est de 30 % à 40 % plus rapide chez les personnes atteintes de presbyacousie bi-latérales que chez les personnes n’en souffrant pas.
Rappelons aux lecteurs de Bonne Santé Mutualiste, que les consultations auditives sont présentes dans nombre de centre de santé
mutualiste.

Sources : OMS, Bonne Santé Mutualiste n° 65

 

Quelques chiffres…

• 5 à 7 millions de personnes sont concernées par la malaudition.
• 2 millions de personnes atteintes ont moins de 55 ans.
• Les jeunes sont de plus en plus exposés… en cause l’utilisation excessive de casques et écouteurs.

Share This