On a longtemps dit que le chocolat était bon pour le moral. Une vertu attribuée notamment au magnésium. Mais une étude publiée en décembre dernier par des chercheurs de l’Université du Minnesota a mis en évidence que les pouvoirs consolatoires que l’on prête au chocolat sont purement psychologiques : plusieurs groupes, après la projection d’un film anxiogène, ont mangé soit du chocolat, soit des produits réputés bons mais pas spécialement réconfortants. Résultat : le moral des participants s’est amélioré, quel que soit l’aliment ingéré…

 

Source : Bonne Santé Mutualiste n° 68, Janvier 2015
Share This