Quelques minutes au soleil suffisent pour insuffler un vent de bonne humeur à notre moral. Pourtant, à forte et fréquente exposition, le soleil provoque des atteintes graves à la rétine, l’apparition de cataractes, le vieillissement des cellules de la peau, des cancers cutanés.

Évitez de vous exposer entre 12 h et 16 h. Lorsque le soleil est au plus haut dans le ciel, les rayons sont aussi les plus forts.
Couvrez-vous à l’aide d’un t-shirt en coton à tressage serré et de couleur claire, un chapeau à bord long, portez des lunettes de catégorie CE 3 ou 4 et mettez vous à l’abri sous un parasol.
Appliquez de la crème solaire d’un indice FPS 25 minimum toutes les 2 h.
Protégez les enfants. Avant la puberté leurs défenses naturelles ne sont pas encore totalement opérationnelles, leur peau et leurs yeux sont plus fragiles. Pour les bébés de moins d’un an il est proscrit de les exposer au soleil.
Méfiez-vous de la sensation de chaleur, elle n’est pas liée à l’intensité des rayons. Le vent, les nuages, l’altitude, les baignades peuvent procurer un effet rafraîchissant, mais l’exposition aux rayons est bien réelle. Les  nuages laissent passer jusqu’à 90 % du rayonnement et l’altitude augmente fortement la quantité d’UV reçus.
Évitez les coups de soleil : même une fois la peau bronzée, continuez de vous protéger en appliquant régulièrement une crème solaire, elle permet de limiter les dégâts et de conserver le bronzage plus longtemps. Pensez à appliquer une crème hydratante après la douche.
Évitez les UV artificiels, ils ne protègent pas, accélèrent le vieillissement de la peau et augmentent le risque de cancer. De la même manière, l’autobronzant ne fait que colorer l’épiderme.
Lisez attentivement les notices : certains déodorants, parfums ou médicaments (surtout les anti inflammatoires) peuvent provoquer des allergies ou des brûlures graves. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.
Pensez à vous protéger en toutes circonstances, même si ce n’est pas pour lézarder au soleil ; les activités extérieures (jardinage, sport) sont tout aussi responsables des coups de soleil.
Mangez des repas équilibrés ou des compléments alimentaires (oligos éléments, vitamines) : ils fortifient l’organisme et l’aident à mieux se défendre.
Réhydratez-vous régulièrement et avant même de ressentir la soif. En temps normal 1,5 litre d’eau par jour est nécessaire au bon fonctionnement du corps, mais la courbe de nos besoins augmente avec la température et passe à 2,5 litres par jour ou plus en été. Il est conseillé de boire de l’eau fraîche entre 10 °C et 15 °C.
Méfiez-vous de la réverbération au bord de la piscine, les surfaces claires ou brillantes décuplent la quantité d’UV reçus.
Consultez un dermatologue en cas de brûlures et de coups de soleil répétés, surtout pendant l’enfance. Faites vérifier régulièrement les grains de beauté qui grossissent ou qui s’écorchent, ils peuvent cacher des mélanomes.

Source : Bonne Santé Mutualiste n° 66, juillet 2014

 

Share This