Qui n’a pas vu passer une horde de marcheurs armés de deux bâtons, avançant à vive allure ? Les raisons de ce succès, notamment en France ? C’est un des rares sports qui concilient bienfaits d’une activité physique complète, convivialité et… tourisme !

La marche nordique a été initiée dans les années 30, en Finlande, par des skieurs de fond qui souhaitaient pouvoir s’entraîner au cours de l’été tout en simulant le mouvement de la glisse durant leur marche. Le phénomène a gagné les pays voisins, tout d’abord les pays scandinaves, puis l’Allemagne, l’Autriche, la France, et traversé l’Atlantique jusqu’aux États-Unis et le Canada. On compte désormais plus de quarante pays et dix millions de pratiquants.
Et pour cause, la marche nordique est tout à la fois une activité physique bénéfique pour l’organisme et un efficace moyen de se ressourcer. Car rien de mieux qu’un grand bol d’air frais. Mettez de la distance entre vous et le tumulte incessant de la ville, prenez le large, seul ou en groupe et partez sur les nombreux itinéraires qui traversent les paysages français : la baie du Mont Saint-Michel, le Grand Bornand, le Parc Régional de Millevaches dans le Limousin… les destinations ne manquent pas. La marche nordique associe plaisir et effort sportif maîtrisé : travail des muscles profonds, maintien de la colonne vertébrale ou encore préservation de la souplesse des articulations. Tous à vos bâtons !

Pourquoi pratiquer la marche nordique ?

• Renforcer et tonifier muscles et articulations

Contrairement au jogging qui sollicite uniquement les membres inférieurs, l’utilisation simultanée des bâtons permet de faire travailler les muscles de la partie supérieure, cou, épaules, pectoraux, abdominaux tout autant que les cuisses ou les fesses, soit 80 % de la chaîne musculaire.

• Mieux respirer

La marche nordique provoque un effort cardio-vasculaire équivalent à une course à pied à allure modérée, avec une meilleure position (le dos droit) et des appuis plus stables ; l’amplitude pulmonaire est alors décuplée.

• Mincir

Ce sport contribue à éliminer les graisses et à affiner la silhouette (40 % de plus en dépense énergétique comparé à la marche, soit 400 calories par heure).

• Fortifier les os

Pour être fortifiés, les os doivent ressentir des vibrations, c’est le cas de ce sport qui associe les bâtons à la marche. Un intermédiaire souple qui n’agresse pas les articulations.

Où et comment pratiquer ?

Que ce soit seul, en famille ou entre amis, la marche nordique s’adresse à tous, de 7 à 77 ans. Seule contrainte, c’est un sport qui se pratique en plein air, mais là encore les possibilités sont multiples : vous pouvez marcher sur tout type de terrain : montagne, plaine, ville, campagne,… À travers toute la France vous trouverez des émules et de nombreux clubs pour rencontrer d’autres marcheurs et faire des sorties en groupe.

Quel est le bâton idéal ?

Le bâton est l’équipement indispensable pour bien pratiquer, il sert à propulser le corps vers l’avant, d’aller plus vite – donc de brûler plus de calories, tout en allégeant les articulations de notre poids. Le bâton idéal est d’un seul tenant, fait d’un alliage de carbone et de fibre
de verre pour une plus grande flexibilité et résistance tout en absorbant les secousses. Un gant englobant permet au bâton d’accompagner les bras dans la poussée puis de revenir automatiquement dans le creux de la main. La pointe sert à accrocher le terrain et à avoir de meilleurs appuis au sol. Pour calculer la longueur du bâton adapté à votre taille, multipliez cette dernière par un indice de 0,68 et vous obtiendrez le bon rapport.

 

Source : Bonne Santé Mutualiste n° 66, Juillet 2014
Share This