Vous avez remis le chauffage ? Le savez-vous, c’est dans la maison, et l’hiver, que la qualité de l’air intérieur est la moins bonne. Manque d’aération, mode de chauffage toxique, taux d’humidité en sont la cause.

Pour conjuguer chauffage et santé, vérifiez :

  • La température

Durant la période de chauffage, la température idéale des pièces se situe entre 20 et 21°C; celle des chambres à coucher à 18°C.

  • L’humidité

pour éviter la prolifération d’acariens, l’apparition de moisissure et d’autres problèmes liés à la vapeur d’eau présente dans les pièces, l’humidité de l’air doit être comprise entre 45 et 65%. Un taux d’humidité trop faible est également déconseiller : il peut entraîner des complications respiratoires.

  • L’aération

Elle permet d’évacuer les polluants rejetés par la respiration et la transpiration, mais aussi les substances chimiques dégagées par les matériaux de construction, meubles et produits d’entretien. On conseille d’aérer deux fois par jours pendant dix minutes.

  • Les installations de chauffage

Chaque année, on déplore des cas d’intoxications au monoxyde de carbone (CO). C’est pourquoi des contrôles d’étanchéité réguliers sont nécessaires. Si les cheminées, les poêles à bois, les fours et les poêles à gaz ou les chauffe-eau engendrent une baisse du taux d’oxygène dans l’air ambiant, il faut prévoir un système d’aération.

Source : Bonne Santé Mutualiste n° 59, octobre 2012

 

Share This